70638
post-template-default,single,single-post,postid-70638,single-format-standard,select-core-1.4,pitch-child-child-theme-ver-1.0.0,pitch-theme-ver-3.3,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,grid_1300,vertical_menu_with_scroll,blog_installed,wpb-js-composer js-comp-ver-6.1,vc_responsive

Oui, il y aura un calme après la tempête

Oui, il y aura un calme après la tempête

Je vais dire les choses telles qu’elles sont, en tout respect… Rappelons-nous que des fleurs peuvent pousser dans la merde!

Toute crise met en exergue ce qui est, ce qui aurait dû être, ça génère des promesses, ça provoque des regrets, ça formalise des intentions, des convictions nouvelles. De cette crise dont on ne sait la précision, sinon l’importance des impacts, on doit retenir ceci :

  1. la saine gestion permet de nager en eaux troubles
    • il vaut mieux avoir une entreprise profitable en premier lieu, plutôt que de viser de gros chiffres de vente à tout prix; la croissance doit être le fruit d’un équilibre au sein de toutes les composantes de l’entreprise
  2. avoir implanté des principes d’expérience-client impeccables favorise la relance des affaires avec ceux et celles envers qui vous avez eu un souci de servir. Les meilleurs clients ne sont pas amnésiques et se souviendront de vous si vos manières de faire ont été mémorables.
  3. profitez de ce temps au ralenti pour revoir vos principes, vos manières de faire, réfléchissez aux verbes suivants: ce que vous devrez CONSERVER, IMPLANTER, STANDARDISER, ÉLIMINER dans votre modèle d’affaire. Ayez le courage managérial de ne plus accepter ce qui ne doit plus être et, comme le disait Henri Bourassa, faire ce que doit! Tout comme en F1, tous les réglages sont importants pour la performance globale de la voiture.
  4. écrivez ou rafraichissez la raison du pourquoi vous êtes en affaires, vos intentions, vos non-compromis, les valeurs sur lesquelles vous serez toujours engagés. Trop d’entreprises perdent ce qui les animaient au départ ou sont tombées dans un quotidien opérationnel. Animez-vous avec force et enthousiasme vers une vision claire et détaillée en objectifs.
  5. si vous aviez à lancer votre entreprise en juin prochain, avec ce que vous avez eu comme leçons et expériences jusqu’à maintenant, quelles erreurs ne voudriez-vous plus refaire ? Qu’est-ce que vous devriez refaire à nouveau?
  6. profitez de ce temps pour revoir des fondements stratégiques en développement des affaires :
    • à qui vous vendez ou offrez vos services? À qui DEVRIEZ-VOUS offrir vos produits ou services?
    • quelles stratégies avez-vous pour les attirer ou les rejoindre?
    • comment allez-vous convaincre et vous distinguer assez pour les intéresser ?
    • de quelle manière allez-vous les servir ou de quoi sera composée l’expérience-client?
    • une fois la prestation de service ou la vente de réalisée, que ferez-vous pour garder contact avec vos clients?

L’offre et la demande… Une loi implacable

Fondamentalement, notre économie est basée sur l’offre et la demande. C’est un équilibre vital et qui ne changera pas… comme principe. Le volume de la demande, les capacités de payer, la précipitation ou le report de dépenses, voilà ce qui sera le plus grand choc au niveau de l’offre. Le retour à la normale, personnellement, je n’y crois pas. Je crois à une reconfiguration des valeurs des individus au niveau de leurs comportements d’achat et de leurs capacités à dépenser. Le nombre d’entreprises sera assurément moindre pour correspondre à ce niveau de demande. DONC, sois prêt… sois intelligent dans tes stratégies et tactiques… soit collé aux réalités émergentes… et tu demeureras une organisation ou un individu capable d’offrir.

Sylvain Tessier, MBA, ST marketing et planification stratégique inc.
Sylvain Tessier, MBA, ST marketing et planification stratégique inc.

Merci de m’avoir lu

Sylvain Tessier, MBA
ST marketing et planification stratégique inc.